« Le silence est la sieste du bruit ! » José Athur

Cette semaine, il y a un bruit qui court dans l’école… « C’est la semaine feutrée ! Chouette, on va pouvoir dessiner toute la journée ! »

Nous vivons dans un établissement situé en centre-ville. Les enfants évoluent soit dans un espace replié sur lui-même en raison d’une grande cour intérieure, soit dans des lieux clos (classe, cantine, salles spécifiques). A chaque instant la vie en communauté oblige chacun(e) à respecter des lieux de vie toujours en partage.

Ambiance feutrée dans les classes et à la cantine, marche à pas de loup dans les couloirs. En équipe pédagogique, nous avons poussé le bouchon un peu plus loin pour le placer dans les oreilles ! Pour une réelle prise de conscience de l’ambiance sonore dans laquelle nous baignons par habitude, nous avons souhaité créer un élément de surprise auprès de chaque enfant et adulte. Ces petits objets en mousse ont éveillé la curiosité comme l’envie de comprendre comment fonctionne cet étrange organe qui se décolle parfois : l’oreille ! Qu’est-ce que l’ouïe ? Quels sont les risques du bruit pour ce précieux sens ?

Pédagogie, biologie et éducation président au déroulement de cette semaine feutrée qui s’est déroulée du 4 au 8 juin. Deux expositions, prêtées gracieusement par l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, ont permis de prolonger et de structurer l’information selon les âges des enfants :

[  « Grandir avec les sons » s’adresse plus particulièrement aux parents et aux encadrants de jeunes enfants et fournit des informations sur le rôle positif des sons sur le développement de l’enfant mais aussi sur les méfaits d’un environnement trop bruyant pour les enfants ;

[  « Encore plus fort ! » aborde les sons, la physiologie de l’oreille, les risques auditifs ...

Des maquettes de l’oreille et un indicateur de mesure du bruit ont également facilité la compréhension du cheminement des sons bénéfiques ou non. Des professionnels de la santé, médecin ORL, audioprothésistes, infirmière, interface codant la langue des signes nous ont rejoint dans ce projet pour couvrir toutes les facettes des sons. Une maman d’élève atteinte de surdité interviendra pour partager son quotidien en s’exprimant par la langue des signes avec les enfants. Du bruit à la douce mélodie, il n’y a qu’une nuance de décibels !

Partager des silences en dit long sur la confiance et le respect que chaque enfant se témoigne réciproquement. Taire le bruit est impossible mais le contenir et le rendre confortable est une conquête. Le bouche-à-oreille des chuchotements a ouvert un nouvel espace-temps : celui de la proximité et de la lenteur. Pour nous, ce sont des apprentissages qui permettent de se recentrer pour focaliser son attention. Dans notre école, l’objectif était de se rendre présent à soi et de s’éveiller aussi à l’intériorité afin de découvrir la dimension spirituelle du recueillement.

L’équipe enseignante

Le Directeur

affiche semaine feutre.jpeg

n7